Des Twin Otter transportent des scientifiques de la United States Navy en Alaska

Article de nouvelles / Le 22 février 2021

Cliquez sur la photo sous la rubrique « Galerie d'images » pour voir d'autres photos.

Affaires publiques de l’Aviation royale canadienne 

Du 13 au 21 février 2021, des militaires du 440e Escadron de transport de l’Aviation royale canadienne (ARC) ont pris part à la mission « ARCEX 21 » près de Deadhorse, en Alaska. Au moyen de deux CC-138 Twin Otter équipés de skis, l’escadron a soutenu le laboratoire de recherche sous-marine en Arctique (Arctic Submarine Laboratory) de la United States Navy (USN) en établissant des zones d’atterrissage pour avions équipés de skis et en appuyant le déplacement de personnel et d’équipement pendant les recherches du laboratoire sur la banquise arctique. Cette mission a permis au 440e Escadron de perfectionner ses capacités de vol dans le milieu exigeant de l’Arctique, tout en apportant un soutien logistique à nos alliés américains.

Le laboratoire de recherche sous-marine en Arctique est chargé d'accroître et de maintenir l’expertise liée aux compétences, aux connaissances, à l’équipement et aux procédures propres à l’Arctique afin que la force sous-marine de la USN puisse mener efficacement ses opérations en toute sécurité dans le milieu unique de l’océan Arctique.

Figurant parmi les appareils les plus polyvalents et robustes du monde, le CC-138 Twin Otter de l’ARC est l’avion parfait pour soutenir la recherche, puisqu’il est très adaptable et convient vraiment bien aux conditions climatiques changeantes et aux terrains difficiles du Nord.

Le CC-138 Twin Otter est un avion utilitaire de transport à décollage et à atterrissage courts. On peut l'équiper de roues, notamment de grosses roues « toundra », ou de skis lui permettant d'atterrir sur la neige ou sur la glace. Malgré des températures qui chutent sous les -30°C, le CC-138 et son équipage sont parfaitement capables de fonctionner dans les grands froids.

« Nous sommes heureux d’aider nos collègues de la United States Navy à effectuer leurs recherches dans l’Arctique. Nous pouvons montrer l’agilité et la robustesse de nos Twin Otter en transportant des cargaisons et des scientifiques aux destinations voulues », explique le lieutenant-colonel Devlon Paquette, commandant du 440e Escadron de transport. « Cette mission constitue aussi un bon entraînement polaire pour nos équipages, car il nous permet de nous exercer à décoller et à atterrir sur la neige et sur la banquise à l’appui de types de missions auxquelles nous pourrions être appelés à participer. »

Afin de soutenir la USN efficacement et en toute sécurité, les militaires du 440e Escadron ont adhéré aux mesures de précautions liées à la COVID-19 conformément aux règles de santé publique de l’ARC et à celles des autorités alaskaines. Ces mesures comprenaient le port de masques non médicaux, la restriction des contacts à moins qu’ils soient essentiels et l’éloignement physique. 

À leur arrivée en Alaska, les équipages canadiens ont respecté les exigences des autorités pour entrer dans l’État, notamment en subissant un test de dépistage de COVID-19 dans les 72 heures précédant leur arrivée. Avant de rentrer à leur base dans les Territoires du Nord-Ouest, les militaires du 440e Escadron devront s’isoler pendant quatorze jours à Inuvik, également dans les Territoires du Nord-Ouest, dans des installations militaires, conformément aux ordres de santé publique du territoire, avant de se rendre à Yellowknife.


 

Joignez-vous à l'ARC : Osez vous surpasser

Les opérateurs de détecteurs électroniques aéroportés utilisent des systèmes de détecteurs électroniques évolués pour faire fonctionner des détecteurs aéroportés à bord des aéronefs de patrouille à long rayon d’action, des hélicoptères maritimes et des véhicules aériens sans pilote.

Ils détectent les sous-marins et en font le suivi, ils offrent un soutien aux opérations de recherche et de sauvetage et aux opérations médicales et aident les autres ministères et agences du gouvernement à recueillir des preuves et à effectuer des patrouilles antidrogues.

Leurs principales responsabilités sont les suivantes :

         - Utiliser un radar, des systèmes électro-optiques et infrarouges, détecteurs d’anomalies magnétiques et de l’équipement de guerre électronique
         - Prendre des photos aériennes
         - Charger les armes aéroportées et viser avec celles-ci, et faire des recherches dans les systèmes des stocks
         - Utiliser le système de mitrailleuse héliporté
         - Utiliser les systèmes de détecteurs électroniques des véhicules aériens sans pilote
         - Communiquer avec les organismes internes et externes (forces civiles et alliées)
         - Recueillir des preuves

http://forces.ca/fr/carriere/operateur-detecteurs-electroniques-aeroportes/

Date de modification :